• Je ne sais pas pourquoi je fais ça.

    La bougeotte.

    Ici ne me correspond guère

    Tirer un trait

    Recommencer.

    Surfer sur le clavier retrouver des sensations

    changer de ton

    Mais point ici

    alors sans doute ailleurs

     


    4 commentaires
  •  

    Oui et après ?

    Parce que la République ne doit plus ignorer ses principes fondateurs, ses trois mots essentiels de notre Patrie…je crois qu’Elle est condamnée à évoluer et reconnaître les citoyens qu’Elle a injustement mis de côté depuis de trop nombreuses années. Je suis pour la reconnaissance de nos Droits, nous qui contribuons chaque jour à l’effort solidaire de notre pays. Je n’ai guère de doute sur l’issue positive de la réflexion gouvernementale concernant le débat actuel. Je ne vais pas me lancer à trouver des arguments percutants pour faire avancer notre cause. Ils sont multiples et ont été largement repris par mes petits camarades, vaines diatribes luttant contre une haine démesurée et incontrôlable, bien que source de délit normalement punie par la Loi. Je ne doute pas qu’un jour mon couple sera reconnu légalement, comme il l’est actuellement sous une forme alternative certes incomplète mais ajustable, au même titre qu’un couple hétérosexuel s’engageant mutuellement sous les yeux de la République devant monsieur le Maire. Oui je ne doute pas un instant qu’un jour mon Homme devienne mon mari.

    Seulement voilà…tout comme le racisme, l’antisémitisme et toute forme de xénophobie, le véritable mal ne sera pas combattu par une simple modification du Code Civil. Nous pourrons nous marier, fonder éventuellement un foyer d’amour où pourront s’épanouir une ou plusieurs tètes blondes. Nous pourrons être protégés si l’un de nous venaient à disparaître. Nos enfants seront également reconnus et protégés. Notre cellule familiale existera dans les textes de notre République….mais rien ne camouflera la haine de nos concitoyens. Nous n’échapperons pas aux quolibets, aux regards inquisiteurs. Nous réfléchirons toujours à deux fois avant de nous tenir la main lors de nos ballades citadines et encore plus à nous galocher sur les bancs publics. Des jeunes hommes et jeunes filles seront encore expulsés de leur cocon familial au titre de leur différence inacceptable. Certains d’entre nous resteront malgré tout dans leur placard afin d’échapper aux insultes et aux agressions…

    L’ouverture du mariage pour tous est certes nécessaire…elle n’est qu’un petit pas sur un long chemin tortueux, celui qui nous mènera à la véritable reconnaissance, celle du Respect. Alors ne croyez pas que notre société changera du jour au lendemain parce ce que le Code Civil sera changé au printemps prochain. Ne croyez pas que votre vie sera plus légère et facile parce que la République sera prête à vous tendre les bras. Non…il faudra du temps, quelques générations encore lapidées, avant que la conscience collective et individuelle efface de ses registres notre dérangeante différence.

    Je suis conscient que mon propos est quelque peu décalé face à cette bouffée d’espérance et d’attente que soulève cette étape historique. J’adhère fortement à cette ouverture démocratique et citoyenne. Je crains seulement quelques fortes désillusions et déconvenues…La « guerre » ne fait que commencer. 


    5 commentaires